• Icon Sous l'égide de la FEDEPSY

  • Tél: 03 88 35 19 93

  • Mail: arcanes.apertura@wanadoo.fr

LES FONDAMENTAUX DE LA PSYCHANALYSE ET SA PRATIQUE

LES FONDAMENTAUX DE LA PSYCHANALYSE ET SA PRATIQUE

Cette formation est annulée.

Nous vous tiendrons informés d’un éventuel report ultérieur.

Les fondamentaux de la psychanalyse et sa pratique

(argument, thèmes et bibliographie)

Argument

Le principe de la règle fondamentale de la psychanalyse consiste à appliquer la méthode de la libre association pendant les séances. Freud prescrit à ses patients de dire tout ce qui leur vient à l’esprit, même si cela leur paraît sans intérêt, illogique ou absurde. Quelles difficultés, quels enjeux dans son application lors de la pratique analytique, tant du côté analysant qu’analyste ? L’apparente simplicité de cette règle, qui ne se réduit pas à une technique, comporte une dimension éthique, masque une grande complexité et contraste avec l’insolite liberté de parole qu’elle permet.

La psychanalyse suppose qu’il y a une logique propre au discours inconscient. En surmontant les résistances du refoulement, les formations de l’inconscient et les symptômes peuvent s’interpréter, ils renferment un sens différent de leur sens manifeste. La différence entre énoncé et énonciation fait écho à celle entre demande et désir et parler en psychanalyse, c’est laisser le fantasme prendre consistance et nourrir le discours.

La contrepartie chez l’analyste du travail associatif de l’analysant est l’attention flottante, la neutralité bienveillante et le travail interprétatif. Avec Lacan, l’analyste prête attention à la séquence acoustique, à la chaîne signifiante. L’analyste ne sait encore rien du savoir inconscient. Il s’agit de sortir de l’interlocution, de faire offre d’une adresse Autre qui se noue dans le transfert. C’est offrir à l’analysant de dire non seulement tout ce qu’il sait mais aussi de dire en plus ce qu’il ne sait pas, mais qui pourtant se signifie au lieu de l’Autre. La vérité du sujet est toujours inter-dite et mi-dite.

Dans la pratique, le désir de l’analyste maintient une discordance entre sa position du sujet supposé savoir qui instaure le transfert et sa fonction qui permet la subversion d’une telle investiture.

Nicolas JANEL, Pascale MIGNOT

Thèmes proposés :

  • Règle fondamentale et liberté d’association
  • Éthique de la découverte du désir
  • Les paramètres du discours
  • Comment dire sa vérité ?
  • Désir du sujet, désir de l’analysteet sujet supposé savoir 

Bibliographie :

Freud S., Au-delà du principe de plaisir(1920), Paris, PUF, 2013

Freymann J-R., Les mécanismes psychiques de l’inconscient,Strasbourg-Toulouse, Arcanes-érès, 2019

Freymann J-R., L’inconscient, pour quoi faire ?,Strasbourg-Toulouse, Arcanes-érès, 2018

Kress-Rosen N., Du côté de l’hystérie, Strasbourg, Arcanes, 1999

Lacan J., Le Séminaire Livre XI, Les quatre concepts fondamentaux de la psychanalyse(1964), Paris, Seuil, 1973

© Apertura-Arcanes - 16 avenue de la Paix - 67000 STRASBOURG
Make a Donation
Paybal button