Apertura-Arcanes

Chargement Évènements

« Tous les Évènements

Le parlêtre face aux différentes formes de bien-être

mercredi 20 mars - 8h30 à 17h00

LE PARLÊTRE FACE AUX DIFFÉRENTES FORMES DE BIEN-ÊTRE

Mercredi 20 mars 2024 de 8h30 à 17h (en distanciel par ZOOM)

 

Que devient cette condition du “parlêtre”, génialement attrapée au vol par la formule lacanienne, prise dans les mirages d’un bien-être à s’offrir ? Car ça parle dans tous les sens pour l’humain, corps et âme, tout seul, à l’être aimé, ou à qui veut l’entendre, parfois encore pour ne rien dire, « Dieu sait pourquoi ! ».

On entend beaucoup le parlêtre et son mal être : “Il faut absolument qu’il en parle”, “Peut-être tu pourras le faire parler, il en a besoin”, “Il faut mettre des mots sur les maux”, “Il faut vraiment que tu ailles parler à quelqu’un”… Tous semblent invoquer la parole, pourtant la talking curedéchaîne les foudres contre elle.  Et souvent le sujet – adolescents, enfants, traumatisés – résiste. Qu’est-ce à dire ? Quel rapport entre parlêtre et bien-être ? Comment opère le soulagement par la parole ?

Àl’inverse, que signifie de vendre le “bien être” en plein chaos surmédiatisé où les scénarii(éco)catastrophiques s’ajoutent à l’obscène ballet entre le gavage de quelques-uns et l’exsangue des autres sur fond de mythologie des caisses vides et du serrage de ceintures. Est-ce s’isoler ? Se calfeutrer ? Babiller ? Prier ? Conjurer ?  Récupérer un bout de technique de bien-être, « doudou tout doux », pour faire mine de dormir sur ses deux oreilles ou se consoler ? Ou viser l’émancipation ? Le « Bien » ? À ce titre la différence kantienne est toujours fondamentale : entre « le bon » et « le bien », ce n’est pas tout à fait le même fil désirant qui se déroule.

Nous verrons par exemple, que la psychanalyse permet de dégager les opérateurs d’un soulagement par la parole et tire à ce titre le fil de la subjectivation à partir des rapports entre sujet de la parole et sujet de l’inconscient. Quels sont-ils ?

De quoi éclairer les mystères d’une “éthique du bien dire” évoquée par Lacan, comme seule éthique envisageable du désir telle que la psychanalyse l’aborde.

Frédérique Riedlin

Mercredi 20 mars de 8h30 à 12h30

Thierry Jandrok [1] : La jouissance agentique

Marc Lévy [2] :  Cette quête du bien-être est-elle raisonnable ?

David Le Breton [3] :  Bris de voix

Frédérique Riedlin [4] : « Vous êtes sur Terre, c’est sans remède » (S. Beckett).

                                      Therapon, pharmakon, hygiaphone.

 

Mercredi 20 mars 14h à 17h

Carolina Spyer[5] : Reproduire des illusions / produire des rêves

Philippe Choulet [6] : La genèse d’une parole

Jean-Richard Freymann[7] : Des inhibitions aux symptômes

 

[1] Psychanalyste, psychologue, Strasbourg

[2] Psychanalyste, psychiatre, Strasbourg

[3] Professeur de sociologie et d’anthropologie à l’Université de Strasbourg

[4] Psychanalyste, docteur en psychologie, Strasbourg

[5] Psychanalyste, Strasbourg

[6] Philosophe, professeur de philosophie, Strasbourg

[7] Psychanalyste, psychiatre, président de la FEDEPSY, Strasbourg

 

Bibliographie choisie :

Freud S., Métapsychologie(1915), Paris, Gallimard, 1968

Lacan J., Le Séminaire Livre XXI, Les non-dupes errent (1973-1974), inédit

Lacan J., Le Séminaire Livre XXIII, Le sinthome(1975-1976), Paris, Seuil, 2005

 

Animateurs de la formation : Frédérique Riedlin et Nicolas Janel

Responsable de la formation : Philippe Lutun 06 07 80 13 22

Bulletin d’inscription Apertura en ligne

 

Document mis à jour fin février 2024 

Détails

Date :
mercredi 20 mars
Heure :
8h30 à 17h00
Catégorie d’Évènement:

Organisateur

Apertura
Phone
03 88 35 19 93
E-mail
arcanes.apertura@wanadoo.fr
Voir le site Organisateur

Lieu

par ZOOM

Page modifiée le 27 février 2024