• Icon Sous l'égide de la FEDEPSY

  • Tél: 03 88 35 19 93

  • Mail: arcanes.apertura@wanadoo.fr

editions_140

L’Infantile en psychanalyse, La construction du symptôme chez l’enfant

19.58€

Robert Lévy. Préface de J.-J. Rassial
Collection « Hypothèses », 2008

Catégorie : Auteur :

4e de couverture

Robert Lévy. Préface de J.-J. Rassial
Collection « Hypothèses », 2008, prix: 23.5 €

L’INFANTILE EN PSYCHANALYSE
Robert Levy

Entre l’infans et la période de latence, nous définirons l’infantile, période de l’enfance entre deux ans et cinq-six ans, par le fait que le refoulement secondaire n’a pas encore été effectué. Cela se traduit par un manque de métaphorisation ainsi que par une construction particulière du symptôme davantage sur le mode métonymique. Ce dont témoignent à la fois la clinique et les théories de Freud et de Lacan auxquelles nous nous réfèrerons essentiellement. A cette même période de l’infantile, on peut souvent constater une résolution rapide des symptômes pour autant que l’on associe les parents au processus thérapeutique. L’infantile est donc un concept, en psychanalyse, qui permet de montrer que la métaphore paternelle, nécessaire à l’entrée de l’enfant dans le langage, n’est qu’un long processus de maturation psychique qui se poursuit jusqu’à la fin de cette période.
Dès lors, on pourra fonder une psychopathologie de l’enfant non seulement liée aux effets produits par la forclusion du Nom-du-Père mais aussi au manque de refoulement et, par conséquent, à l’absence de métaphorisation.

PArtager
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn
© Apertura-Arcanes - 16 avenue de la Paix - 67000 STRASBOURG
Make a Donation
Paybal button