• Icon Sous l'égide de la FEDEPSY

  • Tél: 03 88 35 19 93

  • Mail: arcanes.apertura@wanadoo.fr

editions_105

Crises 3 : Frayeurs

15.00€

Apertura 17
Collection « Revue Apertura », 2004

Catégorie :

4e de couverture

Apertura 17
Collection « Revue Apertura », 2004, prix: 24.5 €
L’épouvante s’empare de vous le plus facilement au sortir d’un état de comtemplation et concentration profonde, lorsque vous êtes dans une profonde méditation, ou recueilli dans la musique, ou plongé dans le sommeil. Plus fortement et aisément que tout autre une perception visuelle vous plongera alors dans l’épouvante. Mais surtout si c’est une présence féminine dont vous percevez alors la présence proche (et probablement aussi bien pour les hommes que pour les femmes). En sorte que l’apparition de la mère, réveillant l’homme de la méditation où il est profondément absorbé serait le cas éidétique de l’épouvante{…} Il est clair, de ce point de vue, que le phénomène originel du double n’implique ni l’identité ni la ressemblance des doubles, et que le double à l’inverse favorise l’identité. Un homme en proie à la plus extrême frayeur peut venir à imiter celui qui l’effraie. L’épouvante est un phénomène qui ne peut s’installer pour ainsi dire qu’entre quatre yeux Walter Benjamin, Fragments. Textes de : P.L. Assoun, J.J. Beneix, B. Beuchot, A. Casse, J.R. Freymann, P. Kieffer, D. Le Breton, G. Le Gauffey, J. Levy-Orscheidt, M. Levy, C. Melman, M. Morali, M. Poizat, D. Roth, J.M. Vives

PArtager
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn
© Apertura-Arcanes - 16 avenue de la Paix - 67000 STRASBOURG
Make a Donation
Paybal button